Title
Ceux du crépuscule


Date
2016
Mediumscreen prints with squid ink
Dimensions 101×71 cm (×3)
Note édition de 5


FR


Parmi tout les plongeurs tu plonges le plus profond. Tête sur laquelle le soleil d’en haut brille maintenant, tu as circulé parmi les fondations du monde où des noms inconnus et des flottes rouillent, où maints espoirs parmi maintes ancres pourrissent; où, dans sa cale meurtrière, cette frégate-terre est lestée avec les os de millions de noyés; là, dans ce terrible royaume, là fut ton logis préféré. 
Herman Meleville - 1851 - Moby Dick

Je trouve chez l’animal une force inspirante. Ceux du crépuscule fait l’éloge des Dieux anciens qui peuplent les abîmes et échappent à notre monde. Ces animaux me rapprochent de références plus primaires. Le bleu de ces images est noirci à l’encre de calamar. Cette encre noire pour invoquer les profondeurs. J’utilise une trame particulaire pour traduire les sensations perçues au cours de mes plongées sous-marines : les corpuscules en suspension oscillants dans l’eau, la présence ressentie de masses sombres, à peine perceptibles.
EN

Of all the divers you dive the deepest. Head on which the sun from above now shines, you have moved among the foundations of the world where unknown names and fleets rust, where many hopes among many anchors rot; where, in its murderous hold, this land frigate is ballasted with the bones of millions of drowned; there, in this terrible kingdom, there was your favorite dwelling.
Herman Meleville - 1851 - Moby Dick

Within animals I find an inspiring force. Ceux du crépuscule praise the ancient Gods who populate the abyss and escape our world. These animals bring me closer to more primary references. The blue of these images is blackened with squid ink. Black ink to invoke the depths. Here, I use a particulate screen to emulate the sensations perceived during my underwater dives: the suspended corpuscles swaying in the water and the presence of a barely perceptible, dark mass.